Bienvenue à Bazzarville ! Créée sur le modèle d’une véritable ville, vous pouvez découvrir ci-dessous ses ruelles et ses ateliers. Des visites des lieux sont proposées tous les derniers vendredis de chaque mois (sauf été), sur inscription par ici !

La Grande Rue

©V.Meigné

Le réseau routier de Bazzarville est assez simple. Pour autant, un plan disponible à l’entrée de la cité pourra être utile lors de vos excursions.

Bazzarville est scindée en deux moitiés par la Grande Rue.
Artère principale de 30 mètres, elle se prolonge au Sud jusqu’à la Presque Mer et au Nord par l’Avenue du Dehors jusqu’à la Place Sir Olivier.

Quelques artères secondaires irriguent la ville perpendiculairement :

  • À l’Est, la Rue de la Peace, et la Rue Jacques Tati.
  • À l’Ouest, la Rue du Fond, la Venelle de Derrière, la Quasi-impasse Loïc Vaisselle et la Rue des jardins.

La Biosphère

Située dans le quart Sud-Ouest de Bazzarville, la Biosphère est  composée de blocs autonomes en relation les uns aux autres.

Un bloc sanitaire, des blocs de réunion, des blocs de bureaux habités par des artistes et des administratifs du spectacle vivant ainsi que les postes de pilotage de leurs compagnies.

La Biosphère comprend également une géode matricielle de régénération collective et un piano à queue.

©V.Meigné

Le Quartier des Artelières

©V.Meigné

Le Quartier des Artelières est un enchevêtrement de boutiques et d’ateliers de création.
Le visiteur qui en explorera les méandres et les degrés y croisera des artistes aux multiples disciplines : costumes, arts plastiques, arts sonores, arts numériques.

Ce quart de Bazzarville abrite également le centre d’aiguillage des questions administratives, une chambre noire, un Cabinet de curiosités et le cerveau moteur de Radio BaZarNaom.

La Place du village

Le voyageur qui visite Bazzarville aimera se reposer bercé par les douceurs que propose sa Place du village.

En ce quartier situé tout à fait au Nord-Ouest de l’imaginaire cité, il est possible de déguster, en temps de chantier, l’excellente cuisine de la cantine solidaire « Les Vieux Faisants », de prendre un verre au bistrot du coin, d’applaudir des artistes à la faveur d’une représentation impromptue ou bien encore d’apprécier le temps d’une sieste, l’ombre apaisante de l’arbre théâtrale ou la chaleur lyrique du grand rideau cramoisi.

©V.Meigné

Le Grand Bazar

©V.Meigné

Au Grand Bazar, vous trouverez tout pour la fabrication de vos rêves les plus impossibles.

Un large choix de matériaux de récupération, des objets de réemploi, un rayon quincaillerie bien garni par de généreux donateurs.

C’est aussi un vaste parc d’outils et de machines, mutualisés pour le travail du bois et du métal.

Il est de même un centre de ressources pour la transmission de savoir-faire manuels divers et variés.

La Manufacture des fusées

La Manufacture des fusées désigne le lieu où s’élaborent des astronefs intersidéraux ou tout objet mobile non inventé.
Cet institut de haut vol compte parmi ses membres la crème des têtes chercheuses en fabrication improbable ainsi que les mains les plus précises et minutieuses de l’auto-construction.

Par extension, La Manufacture des fusées représente aussi la partie la plus à l’Est de la zone du dehors de Bazzarville. Elle comporte une piste d’atterrissage pour les voyageurs venus d’ailleurs.

©Delma

Le Jardinaom

© Cendres Delort

Toujours plus au Nord, Bazzarville s’étire dans un paysage de mini-campagne accueillante, le Jardinaom.
Il se dit qu’en ce jardin participatif pousserait un avenir pour l’humanité.

Dans cette partie de la ville se trouvent, d’une part, le Quartier des Théâtres avec son cirque de plein air et le fameux Bal Monté, salle foraine d’arts vivants et populaires, et d’autre part, les jardins suspendus de BaZarNaom, véritable poumon vert de Bazzarville avec son potager nourricier et poétique.

Le Bal Monté

Le Bal Monté, ancien dancing forain, bijou des années 70, est une salle de spectacle et le futur lieu d’accueil du public, un bel investissement en grande partie financée par quelque 600 généreux donateurs.

En chantier depuis deux ans, le Bal Monté accueillera prochainement des résidences et présentations de travail, des soirées thématiques, des journées pros et… des dancefloors !

Aujourd’hui, nous sommes toujours en attente de l’agrément ERP mais espérons vous ouvrir ses portes en octobre 2022 !

© Cendres Delort
© Cendres Delort

« Les lieux intermédiaires s’inscrivent dans le mouvement des friches culturelles qui accompagne, depuis une quarantaine d’années, la reconversion des sites désindustrialisés et la revitalisation de certaines zones rurales. (…) Si les lieux intermédiaires sont avant tout des espaces de travail mutualisés hébergeant des équipes artistiques, ce sont aussi des équipements pluriactifs qui accompagnent le développement professionnel et économique de leurs résidents, contribuent à valoriser leurs démarches par des activités de diffusion ouvertes au public, animent les territoires, inventent avec les populations environnantes des modalités de rencontre et d’action culturelle horizontales et participatives et, pour certains, gèrent des espaces conviviaux de bar et de restauration. »
Définition issue de « Le Lieu Intermédiaire » d’Opale, en partenariat avec l’UFISC, 2019

Le Bazarnaom fait partie du réseau Lieux Intermédiaires en Normandie (L.I.E.N), qui vise à favoriser le partage d’expériences et de pratiques entre les adhérents. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la CNLII. Vous pouvez également consulter la charte des LII